www.compostez-facile.fr

Le site Brass'compost fait peau neuve !

La toute nouvelle équipe Compostez facile propose désormais à la vente, tout ce qui vous sera utile pour réussir votre compost.

Le brass'compost est désormais accompagné de composteurs et de nombreux accessoires:

- bio-seau (très utile en cuisine pour récolter vos déchets),

- arrosoir (toujours plein – récupère l'eau de pluie – vous pourrez réguler l'humidité de votre compost),

- livres sur les techniques de compostage.

La gamme de produit s'enrichira progressivement avec d'autres articles:

- tamis à compost,

- grillage pour empêcher les taupes d'accéder au composteur,

- thermomètre pour composteur,

- lombricomposteur,

- vers de terre …

Alors, retrouvez-nous vite sur : Compostez-facile.fr

pour jardiner et acheter utile.

Le compost, c’est bon aussi pour les fleurs !

Que faire avec le compost obtenu ?

Le compost s'utilise différemment selon son stade de maturation, que ce soit au jardin d'agrément, au potager ou bien pour vos plantes d'intérieur, en pot.

Pour ces dernières, il faudra mélanger 5 parts de compost (mûr) pour 3 parts de terre de jardin.

Le compost FRAIS
de 3 à 6 mois, il a un aspect brun foncé et terreux. Il présente des particules grossières et non décomposées.
Il peut être utilisé au pied des tomates, du céléri. Il ne doit pas être ni enfoui, ni utilisé pour les semis.

Le compost MUR
de 6 à 12 mois, l'odeur et l'aspect sont semblables à l'humus des forêts.
Il est nécessaire de le tamiser avant emploi.
L'idéal est de l'étaler à l'automne (pour passer l'hiver) et de l'intégrer à la couche supérieure du sol au moyen d'un râteau au printemps.

Dosages recommandés :
en fonction du type de plantation et de leur exigence, vous pouvez étaler de 2 à 6 litres de compost au m2 par an.
Légumes exigeants (4 à 6 litres/m2) : courgettes, concombres, cornichons, choux, céléris, pommes de terres, tomates.
Légumes moyennement exigeants (2 à 3 litres/m2) : épinards, salade, carottes.
Pour un arbre fruitier : de 1 à 3 l/m2 (par an).
Légumes peu exigeants (1 à 2 litres/m2) : haricots, petit pois, poivrons, radis.
Pour une nouvelle plantation, on peut aller jusqu'à 40 litres/m2.

Il n'y a plus qu'à … brasser, composter, jardiner !!!

 

Le compost en 4 leçons (4)

Leçon n°4 : maintenir une bonne humidité.

L'eau, c'est la vie …

Pour le bien-être des êtres vivants qui colonisent le compost, ce dernier devra être humide mais pas trop.

L'humidité doit être similaire à celle d'une éponge essorée, propice à de bonnes conditions de vie pour les champignons, les vers …

Le compost en 4 leçons (3)

Leçon n°3 : brasser et mélanger régulièrement.

Opération très importante puisqu'elle permet d'oxygéner le compost et favorise le travail des bactéries, des champignons et compagnie.

Le brass'compost de l'ESAT de l'ODET - APF

Mélanger le contenu du composteur à chaque nouvel apport de déchets:

  – avec une fourche (ça n'est pas la méthode la plus ergonomique mais pour les courageux, ça fonctionne !),

 - à l'aide d'un aérateur à ailette (idem en moins efficace),

- avec le BRASS'COMPOST (invention récente, ingénieuse, ergonomique et efficace).

Après un apport de pelouse notamment, on observe une montée du compost en température (60 – 70 °C) : c'est le signe que tout se passe bien.

L'apport de matériaux est l'occasion d'observer et d'agir pour réguler l'apport de matériaux carbonés ou azotés.

Le compost doit avoir une bonne odeur de sous-bois.

Le compost en 4 leçons (2)

Leçon n°2 : équilibrer la répartition entre matériaux azotés et matériaux carbonés.

Azotés :        2/3 de gazon, marc de café, coquilles d'oeuf, déchets de fruits, légumes…

Carbonés:   1/3 de feuilles mortes, carton, branches mortes broyées…

ATTENTION !

risque d'odeurs désagréables si vous ne mettez que de la pelouse …
       
EVITEZ

- les agrumes (oranges, citrons) qui sont acides,
                           
- les feuilles d'arbres épaisses difficiles à transformer par les vers,

- les bouquets de fleurs du commerce (pollués par des produits de traitements chimiques) …

- les mauvaises herbes (ou indésirables du jardin),

- toutes plantes atteintes de maladies …

Le compost en 4 leçons (1)

Leçon n°1: choisir l'emplacement du composteur.

Placer idéalement ce dernier à mi-ombre pour éviter son dessèchement l'été.

Composteur

Griffer  la  terre  avant  toute installation  afin  d'améliorer le  contact  avec  le  sol  et  favoriser  l'arrivée  des  vers  mais  aussi  d'une  multitude  d'êtres  vivants visibles  (  cloportes, collemboles )  ou  invisibles  ( bactéries, champignons, algues, protozoaires … ),

Placer un grillage sous le composteur pour empêcher les taupes de pénétrer dans le compost (elles sont friandes de vers de terre).

Le démarrage du processus de dégradation va dépendre de la vitesse de colonisation du compost par les vers et autres êtres vivants.

Selon la nature de votre terrain et de son sous-sol, cette étape peut être plus ou moins longue.

Voici 2 solutions pour la raccourcir:

- prélever chez un voisin, 2 ou 3 seaux d'un compost bien avancé et l'incorporer au vôtre,

- verser du purin d'ortie obtenu à partir d'orties macérées dans l'eau une quinzaine de jours.

Dans les 2 cas,

                        il vous faudra toujours mélanger avec 

                                  le brass'compost !