Le compost en 4 leçons (1)

Leçon n°1: choisir l'emplacement du composteur.

Placer idéalement ce dernier à mi-ombre pour éviter son dessèchement l'été.

Composteur

Griffer  la  terre  avant  toute installation  afin  d'améliorer le  contact  avec  le  sol  et  favoriser  l'arrivée  des  vers  mais  aussi  d'une  multitude  d'êtres  vivants visibles  (  cloportes, collemboles )  ou  invisibles  ( bactéries, champignons, algues, protozoaires … ),

Placer un grillage sous le composteur pour empêcher les taupes de pénétrer dans le compost (elles sont friandes de vers de terre).

Le démarrage du processus de dégradation va dépendre de la vitesse de colonisation du compost par les vers et autres êtres vivants.

Selon la nature de votre terrain et de son sous-sol, cette étape peut être plus ou moins longue.

Voici 2 solutions pour la raccourcir:

– prélever chez un voisin, 2 ou 3 seaux d'un compost bien avancé et l'incorporer au vôtre,

– verser du purin d'ortie obtenu à partir d'orties macérées dans l'eau une quinzaine de jours.

Dans les 2 cas,

                        il vous faudra toujours mélanger avec 

                                  le brass'compost !